Désherbage maïs : retour sur la campagne 2021

Désherbage maïs : retour sur la campagne 2021

Le désherbage des maïs est une phase essentielle pour la culture. Il doit lui permettre de s’implanter rapidement et d’éviter la concurrence des mauvaises herbes pour l’eau, la lumière, les nutriments ...

Peu de matières sont disponibles pour le désherbage des maïs, aussi il est essentiel de bien les utiliser pour en exprimer tout le potentiel.

La campagne 2021 a été marquée par un printemps froid avec comme conséquences des levées tardives de graminées. Dans ce contexte, il a parfois fallu adapter la stratégie de désherbage.

En pré-levée le s-metolachlore reste une base solide même à 1000 g

Pour continuer à profiter des bénéfices procurés par le s-metolachlore, il est primordial de respecter des bonnes pratiques d’utilisation. Pour le désherbage du maïs, la dose d’emploi recommandée est désormais de 1000 g / ha / an soit quasiment la moitié de la dose autorisée précédente. A cette dose, le s-metolachlore offre encore de nombreux avantages en particulier contre les graminées. Il sera toutefois nécessaire d’ajouter un partenaire pour gagner en efficacité et en complémentarité d’action notamment sur dicotylédones.

Dans cet essai, la base de s-metolachlore (Deflexo S / Infinor S) offre une efficacité correcte mais insuffisante. L’ajout d’un partenaire comme la pendiméthaline (Penditec 400 à 2.2 L/ha) ou l’isoxaflutole permet d’obtenir un résultat très satisfaisant en particulier contre les dicotylédones commes les renouées.

image.png

En post-levée, ne pas sous doser les produits à base de nicosulfuron contre les graminées

Contre les graminées, les sulfonylurées sont une des rares solutions utilisables en post-levée sur variétés classiques. Pour optimiser l’efficacité et limiter le développement des résistances, il est primordial de bien les utiliser. Le premier levier est la dose qu’il convient d’adapter au stade de l’adventice. Pour pérenniser l’emploi du nicosulfuron, il est recommandé d’utiliser une dose minimale de 0,75 L/ha sur des jeunes graminées (maximum 3 feuilles des PSD).

image.png

Dans ces essais, le fait d’augmenter la dose de nicosulfuron a permis un gain moyen de 10 points contre les adventices et ainsi d’obtenir un désherbage satisfaisant grâce à l'association avec Maïsotrione.

image.png

Toutefois, une seconde application pourra être nécessaire pour maîtriser d’éventuelles relevées en particulier dans une stratégie tout en post-levée.

Pavé_fin.PNG

Partager

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience, analyser le trafic du site et diffuser des publicités ciblées.

En cliquant sur Accepter, vous consentez à l'utilisation de cookies conformément à notre Politique relative aux cookies .